SCANDALE ET AFFAIRE D’ETAT: « Bébés papiers », placements abusifs d’enfants. Dessin réalisé par l’enfant lui-même

SCANDALE ET AFFAIRE D’ETAT

  »Bébés papiers », placements abusifs d’enfants.

« Les rapts de l’administration » pour un business juteux.

Les droits fondamentaux des enfants bafoués aux yeux de tous !

Pourtant, déjà en 2009, Monsieur Philippe SEGUIN (Président de la Cour des Comptes)
déclarait : « Si la France ne résout pas les dysfonctionnements de sa protection de
l’Enfance, si elle veut occulter la barbarie qui prévaut dans de nombreux cas et occasionne
une véritable « maltraitance institutionnelle », ce sont des dizaines de milliers d’enfants
qui connaitront des traumatismes irréversibles. Les conséquences sont prévisibles tant en
ce qui concerne l’équilibre de ces futurs adultes que pour la société qui devra chèrement
payer son renoncement aux valeurs de pays des Droits de l’Homme signataire de la
convention Internationale Des Droits de l’Enfant » ( La France l’a pourtant ratifiée tout
comme 194 autres pays).
Alors que deux enfants meurent chaque jour des suites de maltraitance et parfois dans la
cécité des services sociaux qui eux-mêmes placent 411 enfant par jour en foyer dont la
moitié de manière abusive : pour des raisons matérielles de précarité ou quand il y a conflit
parental, même si l’un des parents n’est pas responsable et qu’il est bien traitant. Ces
placements abusifs s’apparentent presque à des vols d’enfants. Des enfants (bébés
papiers…) arrachés à leur parent aimant (souvent au soi-disant intérêt de l’enfant…(???)).
Compte-tenu de l’accroissement du nombre de « mariages gris » et de « bébés papiers »,
fléau national déjà dénoncé (sans aucune mesure de protection mise en place à ce jour par
l’état), le potentiel client augmente donc logiquement. Un enfant placé coûte environ 7 500
euros par mois aux contribuables. Des subventions sont attribuées aux Conseils Généraux.
Plus il y a d’enfants placés, plus il faut créer des emplois (éducateurs, maitresses de
maison),… le commerce est juteux et l’ASE a tout intérêt à remplir les lits vides en
recrutant d’autres innocents !
A noter : la France est le Pays Européen qui compte le plus grand nombre d’enfants
placés (le nombre de chômeurs est aussi très élevé)!

Exemple concret (parmi tant d’autres) : histoire incroyable mais vraie !
M… né en 2008, élevé seul par sa maman, scolarisé, bon élève avec un bon niveau
d’éducation (d’après le rapport d’un expert médico-psychiatrique), dénonce des violences
subies par son papa (coup de poing et coup de pied aux visages). Malgré deux certificats
médicaux (l’un des médecins pédiatres des urgences d’un hôpital parisien et l’autre du
médecin légiste d’un hôpital parisien qui prescrit 4 jours d’ITT), les déclarations constantes
de l’enfant auprès des services de police, juge des enfants, photos du visage de M…ce
dernier se retrouve placé dans un foyer de l’ASE (dans le 92).
Les services de l’ASE (92) iront même jusqu’à ignorer
les coups donnés par le papa de M… à ce dernier afin de préserver un
soi-disant lien entre le père et l’enfant allant
même jusqu’à faire faire un rapport par une de leur psychologue
concernant la maman alors que cette psychologue n’aura JAMAIS rencontré la maman.
 M… se retrouve même sur les préconisations de l’ASE seul avec son
« bourreau ». Que fait la protection de l’enfance en France ?????????????????????????????
On marche sur la tête ! L’enfant M… dénoncera les coups subis alors qu’une AEMO
(assistance éducative en milieu ouvert) demandée par la maman (qui ne souhaitait en aucun
cas rompre le lien entre l’enfant et son papa mais juste protéger l’enfant des violences que
elle-même et son fils ainé adolescent, atteint d’un cancer avaient aussi déjà subies par le
passé) était en cours avec l'association (Nanterre).
Cette éducatrice aura dès le départ pris partie pour le papa
allant même jusqu’à aider le papa à obtenir un nouvel appartement et
 à obtenir la garde de l’enfant en écrivant un courrier au maire, aux juges
(???)…
La maman née en France âgée de plus de 40 ans n’avait jamais eu aucun contact avec la
justice avant de rencontrer le papa de M…
Le principe de précaution existe-t-il en France ????
Nous ne voulons pas que notre pays fabrique des frères Kouachi, Hasna ou autres…… 
Le « MONSTRE » est en train de grossir, il est temps d’agir ! 
Mesdames, Messieurs les Politiques, vous ne pourrez plus dire désormais 
que vous ne saviez pas !
Mesdames, Messieurs les Politiques, vous devez faire respecter les droits des enfants, 
assumer vos responsabilités et assurer la sécurité des citoyens français 
(et surtout celle de nos enfants)!

Si vous êtes concernés par cette injustice, n’hésitez pas à nous contacter par mail afin de vous mettre en contact avec notre Déléguée Nationale « Bébés papiers »