La presse parle du « Mariage gris »

Deux presses locales ont décidé de briser le tabou qui entoure le « Mariage gris ».
Quand le supportable devient insuportable, alors il faut oser en parler
 
Le magasine « SALAMA » pour lequel le journaliste Bernard-Yacine Gouttenoire travail, nous parle « DE CAUCHEMAR »
www.salama-mag.com/‎
 
Voici son reportage:
 

 
Autre journal, le courrier Picard, le journaliste Totet Nicolas, nous parle « DE VIE NOIRE APRES UN MARIAGE GRIS »
www.courrier-picard.fr/
 
Voici son reportage:
 
Nous remercions vivement les journalistes qui nous aident à briser le tabou des « Mariages gris ».

Aujourd’hui, on ne doit plus se taire, il faut que l’on en parle à haute voix, que chacun d’entre nous sache que cela existe, que cela peut arriver à tout le monde, que les victimes ne soient plus considérées comme des « tares ou des tarées » naïves qui se sont faites prendre en se voilant la face.

NON, il faut le dire, il faut le crier, la victimisation par le biais d’un mariage de complaisance ou « Mariage gris » peut arriver n’importe ou, par n’importe qui, c’est comme le virus dans l’ordinateur ou le SIDA qui gangrène la vie de la personne honnête.

Aidez nous à l’éradiquer une fois pour toute!